jeudi 10 juillet 2014

La douleur ne peut être absente de la personnalité. Une analyse doit être douloureuse, non parce que la douleur a nécessairement une valeur, mais parce qu'une analyse où la douleur ne serait pas observée et prise en compte ne saurait s'attaquer à une des principales raisons de la présence du patient.

Wilfred R. Bion, Eléments de la psychanalyse